Catégories
radioamateur

Radio logicielle (SDR) et fer à souder

Depuis quelques temps, un des débats qui anime le forum du site radioamateur.org est l’utilisation des techniques numériques pour transmettre de la voix en HF. Le débat est intéressant, et il ne faut pas nier qu’il s’y trouve des participants compétents dans le domaine. D’autres le sont moins mais écrivent quand même. Le plus surprenant est de constater que la majorité des participants semblent vouloir réinventer la roue alors que des transmissions numériques de la voix sur la HF, ça n’a rien de très révolutionnaire et c’est accessible par tous, regardez donc du côté de WinDRM..

La solution consiste à utiliser les standards de la DRM (Digitale Radio Mondiale), mais en diminuant la largeur de bande HF utilisée pour la rendre compatible avec les appareils habituels (disons 2,5KHz). A côté de nous, les stations broadcast en ondes courtes transmettent en numérique, mais avec une largeur bien plus importante (jusqu’à 20KHz).

C’est donc en m’intéressant à la question que j’ai été chatouillé par l’envie d’écouter ces fameuses radio ondes-courtes en DRM. J’ai essayé en utilisant mon récepteur habituel, mais même en « ouvrant » à 6KHz, c’était trop réduit et la seule chose décodé était.. le nom de la station (c’est déjà ça me direz-vous).l070039-51_2resized0x150.jpg

Depuis, le projet trotte dans ma tête. Après avoir un temps lorgné sur un récepteur DRM SDR, et surtout après avoir consulté l’excellente classification établie par F4DAN, qui m’a permis d’y voir plus clair, je m’oriente vers la réalisation d’un récepteur SDR 150KHz-30MHz présenté dans Elektor en Mai 2007.

Un kit a les mérites qu’on veut bien lui donner: Il est possible de tout monter sans rien comprendre (« le fil rouge sur le bouton rouge »), mais en général, cela incite quand même à s’intéresser à ce que l’on fait. C’est d’ailleurs identique en ce qui concerne la mise en oeuvre de logiciels pour émettre ou recevoir en DRM.

J’avoue mes lacunes: Pour moi, le sujet des signaux complexes I/Q reste intégralement (complexe.. intégralement.. héhé) à découvrir.

A suivre !

MAJ: Voir cet article où je présente la solution que j’ai finalement appliquée pour recevoir en DRM.

Une réponse sur « Radio logicielle (SDR) et fer à souder »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.