Aéronef

Non, non, je ne vais pas vous parler du déplacement de Betty en avion. Je n’ai d’ailleurs pas compris pourquoi les gens s’intéressaient à cela. Il y a des gens dont la passion (en plus du radioamateurisme) est le pilotage, il y en a pour qui c’est le jardinage, d’autre pour qui c’est la chasse, ou la plongée sous-marine.. Bref, Betty (ou son mari) pilote, hé bien tant mieux pour elle. De toute évidence, ce n’est pas le REFU qui paye ses heures de vol, pas plus que le REFU ne paye ses plongées à F1RHK.

Je voulais juste revenir dans cet article sur la possibilité de trafiquer en mobile depuis un avion. On entend souvent NQ4I trafiquer depuis les airs, et dans le dernier QST, un pilote raconte la surprise qu’il a eu, lorsque, trafiquant depuis son Boeing, il a contacté.. un autre pilote ! Certes, ce sont des américains, mais le phénomène semble se répandre, et j’ai également contacté récemment PH9HB qui trafiquait depuis un Boeing 737 au dessus de l’Europe. Ces appareils étant équipés de transceivers (et d’antenne) décamétriques, il leur est facile, pendant un temps mort, d’aller faire un tour sur les bandes amateur.

Je me suis posé la question de savoir si cela était possible en France. Quand vous abordez le sujet, il se trouve toujours une bonne âme pour vous répondre que le trafic depuis un aéronef est interdit. Tout le monde se souvient de cette interdiction, car le mot « aéronef » est rigolo et qu’on ne l’emploie qu’à cette occasion.

En bon juriste (enfin.. en juriste essayant d’être bon !) je me suis posé la question de savoir de quel texte découlait cette interdiction.

L’interdiction qui est dans les esprits était présente (article 13) dans l’arrêté du 1er décembre 1983 « CONDITIONS TECHNIQUES ET D’EXPLOITATION DES STATIONS RADIO-ELECTRIQUES D’AMATEUR ».

Ce texte est abrogé depuis longtemps.

Aujourd’hui, le texte similaire qui régit nos activités est la décision de l’ART n° 2008-0841 du 24 juillet 2008 « désignant des bandes de fréquences pour les installations de radioamateurs fixant les conditions d’utilisation des fréquences dans ces bandes et les conditions d’utilisation des installations de radioamateurs »

On peut trouver une certaine similarité dans le texte de 1983 et le texte actuel (antenne fictive, carnet de trafic, langage clair etc…)

Mais l’interdiction d’utilisation dans un aéronef a disparu (vous pouvez le constater), de même que d’autres choses (par exemple en 1983 le même article 13 interdisait de faire du « cross-bande », et aujourd’hui les F0 peuvent utiliser un transpondeur VHF-UHF).

J’en suis donc arrivé à la conclusion que le trafic depuis un avion (et plus généralement, d’un aéronef) est donc possible.

Certes, certaines pages de l’ANFR continuent à colporter l’interdiction, mais je pense qu’il s’agit de vestiges. J’ai envoyé un mail à l’ANFR à ce sujet, resté sans réponse (ils doivent être occupés par les déclarations de PAR).

Un de ces jours, après m’être mis d’accord avec un copain pilote, il faudra que je fasse une séance de trafic F1JKJ/AM en VHF BLU ou sur 28MHz.

7 réponses sur « Aéronef »

Bonjour,

En quoi l’arrêté de 1983 a été abrogé ? Seuls certains de ses articles ont été abrogés, l’article 13 n’en fait pas parti justement et c’est bien dommage.

Cordialement,
Gael.

Bonjour

Nous n’avons peut-être pas la même perception des choses, mais quand je lis, dans l’article 3 de l’arrêté du 14 mai 1998, que les articles 7 à 17 sont abrogés, j’ai tendance à penser que l’article 13 fait partie du lot.

Cela pose le postulat que 7<13<17, certes.

Pour le reste, si vous pouviez utiliser votre indicatif, cela me serait agréable. Merci !

Vous avez raison, j’avais mal lu. Avez-vous appelé l’ANFR à ce sujet ? Ou le REFU ?

Quant à l’indicatif, je n’en ai pas, est-ce obligatoire ?

Il n’est pas nécessaire d’avoir un indicatif pour lire ou commenter les articles de ce blog. Par contre, pour trafiquer sur les bandes amateur (d’un aéronef ou pas), c’est impératif.

J’ai en effet examiné la question avec le REFU et l’administration.

amusant de voir qu’avion et radio ont enfin réussi à faire bon ménage.
content d’avoir découvert ton blog Laurent,
un ancien grand OM 😉

A la lumière de ce qu’il s’est passé aux US il y a quelques mois (l’équipage d’un Airbus a dépassé de beaucoup sa destination, ayant l’esprit très occupé ailleurs), je crains que l’aéro-mobile ne soit pas pour demain en France, à une époque où le « pétochardisme » prime sur toute autre considération rationnelle.
Il y a peu, les compagnies ont rappelé à leurs pilotes que, s’asseoir dans un cockpit c’est surveiller le zinc et rien d’autre (pas d’ordinateurs perso, pas d’activité n’ayant aucun lien avec le vol…).
73.

Bravo Eric … Il me sera difficile te faire des qso dans ces conditions car je déteste monter dans les aéronefs , montgolfier, ballon sonde ou autres… 73 de f4emt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.