Tagclubs

Rétrospective 2016

Rapide retour sur l’année écoulée du point de vue radio. Cela permet au moins de mettre mes idées au clair !

Pas de QSO

Sur le plan du trafic, au moins, l’affaire est vite réglée: Je n’ai réalisé aucun QSO en 2016. Nada.

  • En décamétrique, je n’ai rien réinstallé depuis mon déménagement en 2015. Le pylône et la KT34 que j’utilisais trônent désormais fièrement dans le jardin de F4HQK, mais le reste de mon matos est encore stocké dans les cartons.
  • En novembre dernier, au salon de Monteux, j’ai acheté un petit pocket chinois Baofeng UV-5R chez Passion Radio, la boutique aux prix indétronables tenue par David, F1JXQ. Hélas, même si le pocket me permet d’entrer sur certains relais locaux, les bandes VHF et UHF sont tellement désertes que je n’y ai jamais trouvé un correspondant…

Radio-Club

A défaut de faire de la radio à la maison, j’entretiens la flamme grace à des visites au radio-club de Teyran, F8KHR. Lors du salon de Monteux, Guy F1AYG m’a parlé des activités de KHR, et je dois dire que j’ai été surpris du travail réalisé par ce club depuis quelques années: Un vrai local, avec station et labo, des cours de préparation à la licence.. Bref, un vrai club !

Projects collectifs

Ceci dit, un club ne vaut que par les projets qui l’animent. Souvent, le plus difficile n’est pas de choisir un projet radio, mais de le mener à bien. La présence d’OMs motivés et nécessaire, mais pas suffisante. Qu’il s’agisse de réaliser des QSOs en EME ou via satellite, d’être actif lors d’un contest ou d’une sortie « point haut », la rencontre ponctuelle de quelques OMs, quelques heures par semaine ne suffit pas: Il faut planifier, répartir les responsabilités, les tâches, les ressources financières. J’ai bon espoir que cela soit possible à F8KHR.

DMR

Il existe ici une association qui a pour objet la maintenance des relais radioamateurs. C’est une bonne idée, cela pérénise ces infrastructure.

Ayant fait le constat:

  • De la (très) faible utilisation des (trop?) nombreux relais des environs
  • De l’absence de tout relais numérique (ni D-STAR ni DMR)

J’ai suggéré aux responsables locaux l’idée de convertir un site en relais DMR.

Mon idée n’a apparemment pas suscité l’enthousiasme, puisque ma suggestion est restée sans réponse à ce jour. Wait and see.

Perspectives personnelles

Je dois bien avouer que le déca me manque pas mal, et que j’aimerai bien taquiner un peu de HF en 2017. Alors que faire ?

Installer une station

Évidemment, le plus simple est d’installer une station à la maison. C’est d’autant plus facile que j’habite dans une maison individuelle dont je suis propriétaire, et que j’ai tout le matériel nécessaire rangé à portée de main. Mais, au risque de paraître exigeant, je vous avoue que je n’ai guère envie de trafiquer avec une antenne filaire mal fichue: Je me connais, si c’est pour ne rien entendre et ne pas être entendu, ça va vite me gonfler.

Comme la mise en place d’un pylône et d’une beam semble difficile compte tenu des contraintes du lieu et des règles d’urbanisme… Si je commançais par ré-installer ma verticale 40-80m ? Ce sont des bandes qui fonctionnent bien à cette période, et la HF-2v donne de bons résultats (même si elle devra se contenter ici d’un plan de sol faiblard…)

Fonctionner en remote

Une autre solution serait de fonctionner en remote: Soit en utilisant la station d’un autre OM sympathique qui me donnerait un accès, soit carrément en se mettant à plusieurs pour installer une station collective quelque part, pour un usage commun. Cher lecteur, si tu est partant pour l’une ou l’autre de ces solutions, fait moi signe !

P5DX

This morning, I had to cancel a DXpedition. It was one of the hardest decisions of my life. It was not for lack of permission, it was not for lack of a team and equipment willing to go.
The prospect of a P5 activation brings out the worst in this hobby. The posers, the nuts, the ill-informed and the opinionated. But in the end, it mostly came down to a surprising lack of support and lack of funding from some of the world’s paramount DX foundations when asked to fund grants to the world’s #1 Most Wanted Entity. (…)
Let me reiterate. We had permission. We had a team. We had all necessary equipment staged in Beijing. We had a venue in North Korea. We had flights and hotels to China and the DPRK confirmed.
What we did not have was the support of those we asked to remain quiet, nor the support of anyone we asked for help with funding.

Cet article montre la bonne ambiance qui semble régner dans le monde des DX-peditions: Lorsque l’on parle de P5, l’important est d’empêcher qu’un concurrent ne soit celui qui entrera dans l’histoire.

N6PSE, qui n’est pourtant pas un perdreau de l’année, en a fait la coûteuse expérience avec P5DX qui aurait dû commencer aujourd’hui.

Le pire c’est qu’il s’est depuis senti contraint de retirer l’article ci-dessus, sinon c’était le suicide social assuré.

 

Un relais DMR dans la région

la mise en place de ce relais est maintenant effective, sa couverture devrait être “assez magique”.. gageons qu’il fera aussi des émules dans les départements limitrophes.

La conversion des relais analogiques vers le numérique avance. Voila un beau projet qui me donne bien envie de m’équiper DMR. Espérons que quelque chose de similaire voie le jour dans l’Hérault !

Bravo à l’équipe de F6KBR !

Visite à Paris

Une obligation professionnelle à Paris le Jeudi matin, c’est l’obligation d’y dormir le mercredi soir. Coup de chance, ça m’est arrivé la semaine dernière, alors que l’ARP organisait une conférence.. le mercredi soir !

Je ne connaissais l’ARP que par ses frasques anti-REF, mais j’avais constaté récemment à la lecture de sa lettre ouverte que mon point de vue et celui de F6GOX n’étaient finalement pas divergents.

Bref, après avoir flâné et mangé rue Mouffetard, je  me rends à l’ESPCI où a lieu la réunion. Dehors, un petit groupe discute QSL. Nous rentrons dans une salle confortable et après les présentations (nous sommes une quinzaine, je dirai) les intervenants exposent leurs sujets: F6FVY sur le CQ-WW-SSB depuis FY5KE, et F1VIP sur une antenne cadre utilisée par.. Saddam Hussein  !

Les sujets sont intéressants. Les antennes cadres sont plutôt une spécialité de parisien, je n’y connais pas grand chose. Pour ce qui est de FY5KE, la présentation met surtout en lumière la qualité de préparation logistique de telles opérations, nécessaire compte tenu de l’éloignement et du prix du transport.. ainsi que les qualités propres de la station, mais ça c’est une évidence (bravo à F5HRY pour son « serveur de beverage » !)

Un petit apéritif clôture la réunion et nous permet de discuter un peu, notamment avec quelques jeunes ingénieurs ou élèves-ingénieurs geeks-wifistes venus par curiosité. Les sujets sont variés, cela va des projets de l’ARP pour la remise en service d’une grosse parabole, aux projets des jeunes d’actionner à distance les freins de caddies de supermarchés, pilotés en VLF !

Si des jeunes ingénieurs venaient par surprise à l’une de vos réunions radioamateur, pensez-vous qu’ils repartiraient en courant, affligés, ou bien curieux et avec l’envie d’approfondir la chose ? S’il fallait une preuve de la qualité de cette réunion, je pense qu’elle à chercher par là !

Retour de Poitiers

Le week-end à Poitiers pour la convention du Clipperton DX Club aura été excellent, ce n’est pas une surprise.

Ce qui frappe avant tout c’est que les gens sont heureux d’être là, de se retrouver, de parler radio, de faire connaissance..

Environ 100 personnes dès le vendredi soir, et près de 170 pour le dîner du samedi ! Des participants venus de toute la France, mais aussi de plusieurs pays d’Europe (Espagne, Grèce, Belgique…), d’Afrique et même des États-Unis. Pas mal de jeunes. Aucun doute, la convention du CDXC est un véritable événement dans la « planète DX ». Le radioamateurisme rencontré ce week-end est vivant, bien vivant même (et aussi « bon vivant » !)

De très bonnes présentations d’expé, notamment TX5C, VP6DX ou 9X0R, avec la participation d’opérateurs desdites opérations. J’imagine combien il devait être émouvant pour F6BFH, de présenter le film de l’expé Clipperton 2008, à laquelle il avait participé, 30 ans après l’expé Clipperton de 1978 dont il faisait partie et qui est à l’origine du club !

Le « doctorat en DX » me laisse toujours aussi dubitatif sur ma nullité en géographie, et je m’en veux encore d’avoir oublié l’indicatif de 3Y0E que j’avais pourtant contacté depuis Bouvet !

Sur un plan personnel, j’ai eu le plaisir de faire la connaissance de beaucoup OMs que je « connaissais ». J’ai pu présenter le projet de mutation du site du CDXC, qui a été apprécié il me semble. Pas mal de monde est venu me voir ensuite pour m’apporter des idées, prévoir des échanges d’infos etc.. il va falloir mettre ça d’aplomb et « ouvrir » la nouvelle version du site sans trop tarder.

J’ai été élu au bureau du Clipperton, et participé dimanche à ma première réunion. Là encore, beaucoup de projets, et beaucoup de dévouement bénévole de la part des membres. Bref, j’ai fait le plein de camaraderie et de motivation ! A bientôt pour la prochaine convention en Alsace !

© 2019 Radioactif!

Theme by Anders NorénUp ↑