Friedrichshafen

Le salon de Friedrichshafen 2011 est terminé, j’ai eu cette année le plaisir de m’y rendre pour la seconde fois (la première était il y a deux ans).

Plutôt que de me lancer dans un récit à la « il était une fois », je jette pèle-mêle dans cet article quelques remarques:

La data, c’est pas ça

Si, comme moi, vous utilisez un smartphone, vous avez pris l’habitude d’avoir internet partout et tout le temps sur vous. Malheureusement, les opérateurs télécoms étant ce qu’ils sont, le roaming data est prohibitif donc il faut vous priver de données lorsque vous êtes à l’étranger. Et le Wi-Fi gratuit n’a pas l’air très répandu en Allemagne ! Du coup, adieu les tweets, les MàJ Facebook ou les photos en direct. Adieu aussi le GPS, qui fonctionne avec Google Maps !

C’est loin mais c’est beau

Se retrouver au bord du lac de Constance, entouré de montagnes, avec un temps frais, des forêts et de la verdure, le tout baignant dans une ambiance proprette, ça fait un bien fou quand on vient de nos contrées déjà arides et caniculaires. Ceci dit, nous étions contents d’entendre les cigales sur le chemin du retour, à Montélimar !

Un salon égal à sa réputation

Halls d’expo immenses, bonnes occases, superbes stands, nouveautés, foule dense: Friedrichshafen est vraiment un grand salon ! Et puis l’organisation est sans faille, du parking à la restauration en passant par les tickets d’entrée.

Moins d’exposants ?

C’était la seconde fois que je venais, et il m’a semblé que le salon était moins grand qu’en 2009: Deux halls d’occasion au lieu de trois, et le 2nd n’était pas plein. Pas mal de vendeurs sans rapport réel avec la radio (informatique, gadgets électroniques cheap, bijoux, livres pour enfants…). Un stand DARC si grand qu’il avoue la difficulté à meubler le hall neuf et la disparition de Conrad…

Beaucoup de français

Hé bien oui, cocorico, j’ai trouvé que nous étions nombreux. Si je devais faire un trio de tête, je dirai DL, I, F.

Pas assez « underground »

Il est très sympa de pouvoir découvrir des produits originaux, sur un salon. Des trucs qui n’ont pas été vus et revus. Le KX3 d’ELecraft, par exemple, a attiré beaucoup de monde. Voir la remorque-pylone 25m de surplus, ou la boucle magnétique à cannettes c’est intéressant. Mais j’ai trouvé que ça manquait un peu de produits « underground ». Par exemple, combien de vendeurs de kits SDR pas chers ? Combien de solutions de « remoting », combien de vendeurs de kits tout court ? Beaucoup de choses qui font le « buzz » sur internet (comme par exemple le Funcube Dongle) n’était pas exposées. Cela est sans doute du à la volonté des organisateurs de redonner à la partie « occasion » sa raison d’être, c’est à dire vendre du matériel d’occasion. Mais tout le monde n’a pas les moyens de se payer un stand dans la partie « neuf », et du coup, le « entre deux » (produits neufs mais pas vendus par des pros) m’a manqué.

Du géocaching aussi

Nous avons profité du voyage en Allemagne pour géocacher, plusieurs membres de la liste « radiocacheurs » étaient là. Salon – Dîner – Géocaching, on ne se couche pas tôt mais on en profite. Plus de 20 caches, des TB ramenés en France, et peut-être quelques nouveaux radiocacheurs français ? Mon sac a été loggé 7 fois pendant le salon ! Et j’ai acheté quelques kits de balise géocaching très sympas.

Une bonne formule

Le déplacement depuis Montpellier et l’hébergement (3 nuits sur place) nous ont coûté 130€ / personne. De quoi économiser ses sous pour des dépenses plus intéressantes. La formule (prendre des covoitureurs pour remplir la voiture, et loger à l’auberge de jeunesse) était très bonne.

Pas beaucoup de photos

J’ai pris mon appareil le vendredi, puis je ne l’ai pas repris le samedi. C’est lourd, et puis surtout je pense qu’il faut choisir: Soit on y va pour prendre des photos et on ne fait que ça, soit on va au salon pour soi. Désolé, j’ai fait le choix égoïste !

A lire sur ce blog...

Rétrospective 2016 Rapide retour sur l'année écoulée du point de vue radio. Cela permet au moins de mettre mes idées au clair ! Pas de QSO Sur le plan du trafic, au mo...
France Inter abandonne les grandes ondes Ainsi donc, c’est sans tambour ni trompette que France Inter va quitter le bas du spectre. Je suis peut-être excessivement conservateur ou mélancoliqu...
Outernet Le projet « Outernet » a démarré sur Indiegogo, où il s’est financé à 230% en janvier 2015. Partant du constat que tout le monde, pour des raisons va...
Sergio and Serguei Après des séries qui mettent (ou remettent) en scène des contacts radio, comme Stranger Things ou Frequency, un film à surveiller à double titre: ...
Mon workflow RSS Encore un article qui ne parle pas directement de radio, mais que voulez-vous, à défaut de pouvoir faire de la radio, je ne vais pas en plus prétendre...

1 Comment

  1. Merci pour ce rapport très détaillé. C’est vrai que le choix est souvent difficile entre prendre des photos et vivre l’instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2019 Radioactif!

Theme by Anders NorénUp ↑