Catégories
radioamateur

Wattmètre de l'espace: Telepost LP-100A

Dans l’article du 31 Mars, j’ai évoqué la construction d’un nouveau wattmètre en kit, le LP-100A de N8LP. Plus qu’un simple TOS-mètre / Wattmètre, il s’agit d’un instrument de mesure performant et novateur.

Tout d’abord un petit mot sur la transaction. Ce wattmètre est vendu en direct par son concepteur, Larry N8LP, qui développe un petit business à l’enseigne « Telepost Inc » en vendant quelques produits, tous intéressants (j’aurai certainement l’occasion de revenir sur le LP-PAN, dans quelques temps).

J’ai commandé le LP-100A en version kit au prix de 380USD port compris (il est aussi vendu monté/testé/calibré pour une centaine de dollars de plus), que j’ai payé par Paypal le 06 Mars. J’étais en contact par mail avec N8LP qui m’avait annoncé un peu de délai. La commande a été expédiée le 18 Mars, et est arrivée ici le 28, livrée par Chronopost. J’ai payé la TVA à l’arrivée, mais pas de taxes de douane.

lp-100a-colis.png

La première impression au déballage, c’est qu’il y a du matos ! Un boitier par ici, un autre par là, un bel afficheur fluorescent, des tores, un beau circuit imprimé, des composants.. le tout emballé avec soin. Je n’ai eu aucune casse, rayure ou autre avarie à déplorer. Détail intéressant: Les boîtiers du LP-100A sont fabriqués par Ten-Tec.

lp-100a-table.png

Le manuel, par contre, n’est pas livré avec. Il faut le télécharger sur le site et l’imprimer (ce que j’avais eu la bonne idée de faire auparavant, en attendant le colis, pour voir un peu ce qui m’attendait).

J’ai déballé les différentes « pièces », puis vérifié la présence de l’ensemble des composants, accessoires et visserie listés dans le manuel, en répartissant tout dans des petites boîtes (à oeuf).

lp-100a-composants.png lp-100a-accessoires.png lp-100a-visserie.png

J’ai enfin entamé la construction proprement dite du kit. Vous me pardonnerez, mais pris dans le feu de l’action, j’ai tout simplement oublié de prendre des photos à diverses étapes !

lp-100a-montage-f1jkj.png

Le circuit imprimé (double face, vernis, avec implantation) est livré avec les composants CMS déjà soudés.

Il faut avouer que le manuel gagnerait à être plus détaillé. Si la construction proprement dite n’a rien de difficile, il faut parfois deviner qu’entre telle et telle étape, on est censé avoir pensé à souder ceci ou cela. A titre d’exemple, lorsque le manuel m’a demandé de mettre sous tension pour la première fois, rien ne s’est passé.. je n’avais tout simplement pas soudé l’interrupteur, et, effectivement, son installation n’apparaît pas dans le manuel ! Si vous peinez à lire l’anglais, vous aurez peut être des difficultés.

Au bout de quelques heures, j’avais donc terminé la fabrication de « l’unité centrale » c’est à dire le boîtier principal. Restait à fabriquer le coupleur, auquel je me suis attaqué.

Là encore, le manuel est un peu fouillis (les indications ne sont pas exactement chronologiques, la numérotation des pages est aléatoire) mais on comprend bien, malgré tout, ce qu’il faut faire.

lp-100a-tore.png

Je ne suis pas expert du bobinage de tores, les experts seront donc peut-être affligés à la vue de la photo ci-dessus, mais mine de rien j’étais assez fier de parvenir à ce résultat après quelques début beaucoup moins réussis.

Le problème est qu’il faut bobiner très serré, au centre, parce qu’après il faut insérer un « bouchon » en nylon avec des petites bandes en téflon, pour caler le tout. Lorsque j’ai fait ça sur le premier tore, je n’avais pas serré assez, j’ai donc du forcer pour l’insertion du bouchon et *paf* le tore s’est fendu en deux…

C’est donc assez contrarié, après avoir recollé les morceaux, que je suis allé me coucher. Le lendemain, j’ai repris le montage et bobiné le tore recollé, incertain du résultat que cela pourrait avoir en terme de précision ou de puissance admissible. Il est entendu que je remplacerai ce tore, de toute façon. C’est un T140-61, on en trouve chez Amidon en Allemagne (si quelqu’un a ça en France, je suis preneur).

Reste à monter un petit réseau de résistances..CMS.. Il s’agit de gros CMS, mais c’est quand même petit. Ouf, j’y suis parvenu sans encombre.

lp-100a-cms.png

Reste enfin à monter les deux tores et la platine de CMS dans le boîtier du coupleur, ainsi que des petits morceaux de coaxiaux pour les liaisons. Les coaxiaux sont fournis, mais pas le droit à l’erreur, on a juste la longueur nécessaire. Il s’agit de coaxiaux téflon ,donc pas de risque à la soudure, par contre le manuel a beaucoup d’humour en ce qui concerne les dimensions à respecter lors du dénudage de la tresse, âme etc: Les dimensions sont données à 0,01 mm près ! Moi, à 0,5 mm je suis déjà approximatif, alors pensez..

Bref, je ne pense pas que ces dimensions soient critiques, mais plutôt qu’elles sont le résultat de la conversion en mm des dimensions initiales en inches.

Et voila ! J’ai terminé le samedi en fin de matinée, pile à temps pour allumer le barbecue.

Après le repas, j’ai décidé de changer les socles PL initialement fournies (de bonne qualité: téflon et argentés) par des socles N. Telepost propose des N en option (25USD) mais je ne l’avais pas choisis. J’ai utilisé des socles de récup (Suhner) et j’ai profité pour en mettre aussi un à la sortie de mon ampli, ainsi tout est en N de l’ampli à l’antenne.

lp-100a-coupleur.png

Pour le calibrage du LP-100A, il faut utiliser du matériel dont je ne dispose pas. En attendant, je l’utilise tel quel, avec des résultats « pas déconnants ».

Quelques photos à l’utilisation:

lp-100a-w.png

Ici, le wattmètre est en mode « normal ». Il affiche en même temps la puissance et le ROS. Notez qu’une petite « barre » reste en haut pour indiquer la puissance maximale. Le temps de réaction est très rapide, le fabricant indique que la mesure est possible sur un « dit » en morse à 120wpm.

lp-100a-dbm.png

Ça c’est un mode parfait pour la frime. Je m’imagine bien, dans un QSO glisser subrepticement à mon correspondant que ma puissance est de 56,7 dBm !

Pour le reste, mon LP-100A est relié au PC (par un port série à l’ancienne). Mon logiciel de log ne permet malheureusement pas d’intégrer automatiquement la puissance utilisée à chaque QSO.

Par contre, Telepost fournit certains programmes. J’ai esssayé « plot », qui permet de tracer automatiquement des courbes de mesures d’antenne sur toute une bande: Le logiciel commande le transceiver, lui fait faire un tune tous les 5kHz et mesure les données de l’antenne à chaque fois. J’y reviendrai.

Il y a aussi une alarme sur le LP-100A: Au dessus d’un certain ROS, le wattmètre sonne (c’est débrayable) et coupe l’ampli pour peu que vous l’ayez inséré dans la chaîne « PTT » (ce que je n’ai pas encore fait pour cause de pénurie de CINCH).

Etant donné que le fonctionnement est logiciel (software defined wattmeter !), des évolutions sont possibles. J’ai demandé à N8LP s’il serait possible d’avoir une alarme sur la puissance en plus de celle sur le ROS, il m’a répondu que cela serait fait dans la prochaine version du soft.

N8LP est très réactif dans ses échanges par mail. Il existe également une liste de discussion autour du LP-100. En conclusion, à ce stade et bien que tout ne soit pas terminé (remplacement du tore cassé, calibrage, utilisation informatique..) le montage de ce kit a été un bon moment, l’utilisation du wattmètre est simple et les fonctions très intéressantes !

6 réponses sur « Wattmètre de l'espace: Telepost LP-100A »

J’ai subit le mode « frime » !!!

– » Salut F8ARR, ça va ?? tu me recois bien ? car la je ne suis qu’avec 40dbm…. »

hi !!
Je lui ai alors répondu avec ma montre (private joke comme diraient nos amis les anglo-saxons)

Bonsoir

Je ne sais pas trop ce que vous entendez par « être utile »: En tant que wattmètre, il mesurera la puissance du FT2000D et l’affichera sur le boîtier. C’est l’utilité d’un wattmètre, après tout !

Le port série rend possible l’interfaçage avec des logiciels, mais je ne sais pas si HRD (que je ne connais pas) est compatible.

Enfin, désolé mais je ne connais pas le WN2.

73 !

Répondre à F4ETW Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.