Catégories
radioamateur

Satellite passif

Le projet West Ford est un truc venu des années 60, qui nous enseigne à quel point ces années ont pu laisser place aux initiatives les plus folles.

Le genre de conversation délirante qui aurait bien pu se tenir à Seigy après un apéro un peu arrosé, j’imagine: Balancer dans l’espace des millions de petites aiguilles métalliques, afin de créer un immense réflecteur faisant le tour de la Terre. Puis utiliser ce réflecteur comme on utilise l’ionosphère en ondes courtes, pour faire des contacts transcontinentaux en faisant rebondir les ondes sur l’immense réflecteur.. mais sur 8GHz !

Hé bien ils l’ont fait !

C’était l’époque de la guerre froide, et après Spoutnik (bon anniversaire!) les américains n’avaient qu’une seule crainte: Qu’un truc russe leur tombe sur la tête. Ils avaient mis en place des réseau de radars terrestres, et lancé un programme de satellites (défilants) pour surveiller les lancements de missiles depuis l’espace, les américains cherchent à sécuriser leurs communications intercontinentales, qui passent encore par cable sous-marin ou par ondes courtes.

C’est ainsi que le 9 mai 1961, une fusée Atlas a mis sur orbite, en plus d’un satellite Midas (pour la détection des lancements de missiles) un paquet de 480 millions de petits filaments de cuivre de 0,0178mm de diamètre et 1,78cm de long, à environ 3650km d’altitude. En 40 jours, l’ensemble s’est dispersé pour former une ceinture complète.

Depuis Millstone Hill (Westford, MA) vers Camp Parks (Pleasanton, CA), les militaires ont pu communiquer, sur 8GHz, en voix et en FSK. Malheureusement, l’éparpillement des aiguilles a causé une baisse de la qualité du réflecteur, et en quatre mois, le débit des communications a décru de 20kbps à 100bps.

Le système a été rapidement abandonné au profit des satellites de communication.

Certaines aiguilles ne s’étant pas dispersé comme prévu sont encore en orbite aujourd’hui, répertoriées comme des débris spaciaux.

L’histoire ne dit pas si les radioamateurs de l’époque ont pu utiliser ce réflecteurs (ou d’autres, comme les ballons « Echo ») pour leurs communications ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.