Saint Valentin

Nous parlons toujours de réception, d’émission, d’antennes, d’opérateurs, de fréquences, sans jamais vous citer, vous qui pourtant avez tant fait pour nous, en choisissant de partager votre vie avec la radio, notre « hobby ».

Rappelez-vous, puisque pour lui, votre époux, votre frère, votre ami ou votre père, vous avez appris la télégraphie, le code Q, la loi d’ohm.. pour l’aider à passer avec succès sa licence…

Vous qui chaque jour, économisez sur vos emplettes pour lui permettre l’achat de quelques composants ou pour lui offrir le micro dont il rêve depuis longtemps…

C’est vous qui, sur le toit, par tous les temps, passez des heures à monter, démonter ses antennes aux formes bizarres.. et qui fermez les yeux lorsqu’il règle dans l’appartement, sur la moquette, une beam 3 éléments…

C’est encore vous qui patiemment, en attendant qu’il libère la salle de bains où il réalise un circuit imprimé, passez délicatement le plumeau sur la station encore tiède, en rangeant le « log » où apparaissent bien alignés ses derniers QSO.

Vous qui appelez, sans hausser le ton, deux fois, trois fois, dix fois pour souper, combien avez-vous connu de plats brûlés et de petits déjeuners plusieurs fois réchauffés ? Combien avez-vous préparé de plateaux pour qu’il puisse, pendant les longues heures de concours, se restaurer… sans s’arrêter ?

Vous qui ne cherchez même plus à essayer de comprendre si votre vie est réglée en heure locale ou GMT ou si un jour enfin vos vacances et vos week-ends ne seront plus écourtés par quelque réunion plus ou moins importante, remplissez et classez ses QSL, son courrier, ses documents et ses diplômes bien mérités.

Vous enfin qui passez votre licence pour être plus près de lui en essayant ainsi de mieux apprécier les joies et les possibilités illimitées de la radio…

Épouses, amies, filles, grand’mères, tantes ou cousines, quelle importance ? Nous sommes tous conscients que votre patiente, vos actions, votre diplomatie, votre sourire, sont indispensables pour permettre à l’émission d’amateur de vivre dignement.

Merci chère YL pour votre générosité et vos talents !

(Jean Coussi, F9FF, Président du REF, dans Radio-REF de Juin 1977)

4 réponses sur « Saint Valentin »

La description de la femme soumise en clair… celle qui un jour en a marre et s’en va pour un autre qui aura un peu plus d’intéret à lui porter.
Ca fait froid dans le dos ce tableau s’il est encore d’actualité en 2009.
L’harmonie dans le couple ce n’est pas à de mon point de vue.

Mouarf, donc si la femme partage les loisirs de son mari, on dit « femme soumise, SAIMAL ». Par contre si le mari partage les loisirs de son épouse, c’est qu’il « a un peu plus d’intérêt à lui porter » et SAIBIEN ?

La vie en couple, c’est s’intéresser à l’autre non ? Ma femme comprend ce que je lui parle de pile-up ou de contest, elle me demande si c’est un new-one lorsque je reçois des QSL. Et cela en 2009 !

Wah, nous formons un couple horriblement rétrograde.

si elle se barre c’est peut-être que son OM préféré ne lui a pas laissé de place dans sa passion! bien contente de voir des OM qui pensent AUSSI à nous. Merci Laurent!

Il y a un monde entre partager et subir. Dans le texte de F9FF je ne vois pas vraiment de partage….

« Vous qui appelez, sans hausser le ton, deux fois, trois fois, dix fois pour souper, combien avez-vous connu de plats brûlés et de petits déjeuners plusieurs fois réchauffés ? »

« C’est encore vous qui patiemment, en attendant qu’il libère la salle de bains où il réalise un circuit imprimé, passez délicatement le plumeau sur la station encore tiède »

« Vous qui ne cherchez même plus à essayer de comprendre si votre vie est réglée en heure locale ou GMT ou si un jour enfin vos vacances et vos week-ends ne seront plus écourtés par quelque réunion plus ou moins importante,… »

Désolé, mais dans tout ça je vois le portrait d’un type qui ne pense qu’à lui et qui impose sa passion à une femme qui n’a comme solution que de pratiquer la même que lui pour exister !

C’était sans doute habituel dans les années 50, mais en 77 et surtout en 2009 je trouve que cela donne une image de « boniche » de la femme.

Je peux me tromper sur le fond du message, chacun à sa manière d’interpréter un texte, mais avec 17 ans de mariage j’ai toujours pour principe de mettre mon épouse au centre de ma vie et non pas mes passions, même si nous en partageons ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.