Petit salon sans prétention

Samedi dernier, je suis allé dans un salon. Un salon de couteliers et de forgerons. Sur le Larzac.

Pourquoi est-ce que je vous raconte ma vie ? Pour jouer aux devinettes. A votre avis, un salon de couteliers et de forgerons perdu en plein Larzac, ça attire combien de visiteurs ?

Hum.. Hé bien ça en a attiré plus de 8000, entre le samedi et le dimanche ! 8000 personnes, qui pourtant ne sont majoritairement pas des ultra-fan de couteaux ou de forge.

Depuis, ce chiffre me trotte dans la tête, quand je le compare au futur salon d’Auxerre de Tours qui n’en attirera même pas le dixième. Il n’avait pas de prétention, ce salon du Larzac. Une trentaine d’exposants dans une grande grange, quelques forgerons au travail, des chevaux et des rapaces pour le spectacle, du roquefort, une buvette. Et la foule est là, pour la douzième édition.

La principale clef du succès, c’est le caractère familial de la sortie. Je n’ai même pas hésité à proposer la sortie à toute la famille d’ailleurs. Nous avons pique-niqué, regardé des chevaux etc.. Tout le monde a passé une très bonne journée.

Il faut en prendre de la graine !

Vous pensez que ce qui est valable pour les couteaux et le Larzac n’est pas duplicable pour la radio ? Sans doute pas à l’identique, mais plus proche de nous, comparez par exemple le public et le succès des « maker faire » avec la diminution de celui de la grand’messe de Dayton !

2 réponses sur « Petit salon sans prétention »

Oui, c’est nouveau, ils sont apparus en même temps que la colonne « pub » sur le blog.

Le blog est aussi pour moi l’occasion de tester pas mal de services web, et j’avais envie de voir comment fonctionnait la pub Google et si ça marchait bien. Je vais donc la laisser un peu, mais ceci dit la fortune ne sera pas pour demain. D’après mes estimations, le gain maxi avec ces pubs sera de 1€ par mois !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.