Permanence de la négativité

Je vous livre ci-dessous une traduction (par mes soins) d’un billet récemment posté par KE9V sur son excellent blog:

Si vous allez chercher dans la masse des données recueillies sur les radioamateurs et sur nos activités, et que vous observez ensuite de près les changements qui se produisent actuellement autour de nous, une autre conclusion [que la mort prochaine du radioamateurisme, NdT] peut être détectée.

Réalité ou bien vœux pieux ?

D’après moi il est possible que le radioamateurisme ne soit pas vraiment en train de mourir – mais qu’il soit plutôt en train de se transformer rapidement en quelque chose que ceux d’entre nous qui ont une licence depuis plus de vingt ans ne reconnaissent plus comme le passe temps qu’ils ont adopté initialement.

Ceux qui sont convaincus que le radioamateurisme, c’est principalement de la CW sur les bandes HF ont probablement des palpitations régulières en constatant la disparition de ce point de vue. Même chose, d’ailleurs, pour ceux dont le seul intérêt réside dans l’acheminement de trafic ou les réseaux SSB etc..

Voici une nouvelle règle qui reste encore à confirmer: si votre intérêt pour le radioamateurisme est fondée sur un seul type de trafic, il y a de fortes chances que vous ne soyez pas très heureux à l’heure actuelle, et l’avenir ne vous apportera que plus de frustration.

OK, cette règle n’est pas très scientifique.. mais elle est historiquement exacte ! Plongez donc dans les archives de QST, regardez les éditoriaux et vous découvrirez la multitude des pionniers passionnés qui ont préféré abandonner entièrement notre passion plutôt que de faire la transition des émetteurs à étincelles à la CW, puis de l’AM à la SSB. Cela se répète chaque fois qu’il y a une “révolution” de ce genre.

Rien n’a changé depuis cette époque, sauf que maintenant le temps entre les mutations est devenu tellement court que beaucoup d’entre nous souffrent de vertige technologique. A peine avez-vous compris comment faire du RTTY que vous arrivent une douzaine de nouveaux modes digitaux qui convoitent le trône du RTTY !

Un logiciel décode et transmet une CW parfaite et voila que les anciens, voyant cela d’un oeil mauvais, s’emploient à créer de nouvelles règles visant à rendre illégal le recours de telles outils lors des concours, tout en proclamant la mort du hobby …

Le mariage de la radio et l’Internet élargit les possibilités des deux mondes et nous fournit des possibilités de communication pour lesquelles nos fondateurs auraient payé cher – et pourtant les anciens crient que “ce n’est pas de la radio” et proclament la mort du radioamateurisme.

Vous voyez le point commun ?

Dans le futur, les modes de fonctionnement et les méthodes de trafic vont changer tous les 12 à 24 mois. Je pense que ceux qui peuvent s’adapter rapidement et suivre ce rythme de changements technologiques tireront un immense plaisir et une satisfaction personnelle de notre hobby. Ceux qui ne peuvent tolérer ces changements en viendront à mépriser le radioamateurisme – et en le quittant, ils laisseront une terre brûlée en essayant de pourrir ce qu’il reste.

La question de savoir si le radioamateurisme continuera encore à représenter quelque chose dans le futur est entre les mains de ceux qui, aujourd’hui, se sentent bien dans notre hobby.

Le conseil que je leur donne, pour ce voyage au rythme effréné, est de vite enjamber les dépouilles décomposées de la “vieille garde” qui a refusé le changement, avant de risquer de s’y enliser.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.