Catégories
radioamateur

Manoeuvres dans l'Océan Indien

Non, ce n’est pas un mauvais titre de série B. Juste le fruit de mes élucubrations.. Je vais vous parler d’entités DXCC..

Actuellement, Mayotte est une Collectivité d’Outre Mer. A ce titre, Mayotte apparaît dans la liste du département d’état américain « Dependencies and Areas of Special Sovereignty ».

Compte tenu de l’inscription sur cette liste, Mayotte se qualifie comme entité « politique » au DXCC (la liste des critères est ici).

Par un référendum en date du 29 Mars 2009, les habitants de Mayotte ont décidé la transformation de leur territoire, qui deviendra (en 2011) un Département d’Outre Mer, le 101ème département français.

En tant que DOM, Mayotte ne figurera plus sur la liste du département d’état (NB: C’est un peu plus compliqué en pratique, car certains DOM figurent sur la liste, mais à titre d’information, c’est à dire sans faire partie de la liste ! Mais en résumé, Mayotte ne sera plus une « Area of Special Sovereignty », c’est le principal).

Mayotte ne se qualifiera donc plus pour rester une entité politique.

Il faut donc se pencher sur les critères géographiques pour déterminer si Mayotte se qualifie pour rester une entité (selon le §5.a, si une entité perd sa qualité à un titre mais la garde à un autre, elle reste entité). De toute évidence, oui, Mayotte restera entité, mais entité « géographique ».

Là où les choses se compliquent, mais deviennent très excitantes, c’est lorsqu’on constate que Mayotte est très proche d’autres entités « françaises », et pas des moindres: FR/G et FR/J !

Jusque là, ces deux entités vivaient paisiblement leur vie, distantes de plus de 800km entre elles et masquées de la Réunion par Madagascar (§2.b.ii et §2.b.iii). La qualité d’entité politique de Mayotte, et donc de « parent » faisaient que sa proximité n’interférait pas.

Or, la transformation de Mayotte en entité géographique va compliquer les choses. Perdant son statut de « parent », il va falloir prendre en compte Mayotte pour réexaminer la situation générale des territoires français des environs: Mayotte est distante de moins de 300km des Glorieuses, et d’environ 800km de FR/J (à mesurer précisément) et en vue directe de ces deux groupes d’îles.

A ce stade, je livre donc le problème à votre réflexion.

Ces îles éparses sont des entités géographiques, mais quel est leur parent ? Si l’on considère que le « parent » de FR/G est la France, comme Mayotte, les conséquences pourraient être les suivantes:

  • FR/G (et peut être FR/J selon la distance) ne se qualifie plus sous les critères géographiques à cause de Mayotte, trop proche
  • Une entité nouvelle regroupant FH et FR/G apparaît, et les anciennes disparaissent.

Le DXAC étant réticent à procéder de la sorte (on l’a vu pour FJ/FS) cela reviendra à supprimer FR/G et à garder FH, qui l' »absorberait », d’une certaine manière.

fh.png

La situation n’est pas si simple:

Le parent de FR/G n’est sans doute pas « simplement » la France. Mettons que ce soient les TAAF. C’est d’ailleurs ce que dit la liste « Dependencies and Areas of Special Sovereignty »..

Elle dit aussi que les TAAF sont administrées depuis Paris (ce qui est faux). Or, la règle du DXCC (§2) prévoit que le parent est la partie qui contient la capitale. Si capitale des TAAF=Paris, cela signifie-t-il que parent=France et donc suppression ?
A suivre !

4 réponses sur « Manoeuvres dans l'Océan Indien »

Bonjour
La capitale des TAAF n’est pas la France, mais soit leurs bureaux à Paris (il y a une antenne en effet à Paris) soit le siège à la Réunion (mais ce n’est pas le « DXCC Réunion »).
Les îles éparses, quelque soit le cas de figure, restent séparées de leur « capitale » par un DXCC « étranger ».
Le parent de Mayotte devient la France, dont elle est séparée par toute l’Afrique (distance, et pays étrangers)
A priori, ce changement de statut de Mayotte ne devrait entrainer aucun changement pour toutes ces îles !
73
Paul F6EXV

Bonjour Paul,

S’il est avéré que FR/G et FH ont le même parent, certes les îles éparses sont séparées par d’autres entités, mais il ne sera pas possible que les deux (FH et FR/G) soient entités distinctes, car elles sont trop proches l’une de l’autre.

La question peut être résumée ainsi: Quel est le « parent » de FR/G ? Si la réponse, directement ou indirectement (TAAF-> Paris) est « la France », je ne donne pas cher de FR/G.

Ceci dit, je ne pense pas que ce soit le cas, comme tu le dis. Mais c’est intéressant, et faire cette gymnastique intellectuelle permet d’apprendre à connaître les détails des règles du DXCC.

Si l’on pose la question à l’ARRL (ce que j’ai fait, naturellement) la réponse est assez étonnante: FR/G est aujourd’hui entité sur la base des critères de 1963 (indépendance de Madagascar). Il n’est pas question de TAAF ni rien.

Il y a donc un travail de ré-actualisation en vue ! C’est pourquoi j’écrivais « à suivre » ! D’ici 2011, on a le temps de voir !

Je suis d’accord avec toi.

Mais je suis juriste et j’aime bien ergoter. Alors la règle (fin du §1) dit bien que seule des entités politiques peuvent être des « parents ».

Quelle est donc l’entité DXCC politique qui est le « parent » de FR/G ?

Les TAAF ? Ce n’est pas une entité.
La Réunion ? Ce n’est pas une entité politique.

Alors ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.