Catégories
radioamateur

Le cluster est la meilleure et la pire des choses..

Un peu d’écoute ce matin sur 14MHz.. 9Q1TB, TR8JCV, 5V7BR.. discutent tranquillement avec quelques stations françaises, en français. Et puis..

IK7BPV  14114.0 5V7BR  OP. ROBERT IN QSO  0559 12 Sep 2007

Quelques instants après, les russes débarquent, les appels se multiplient.. Le QSO est foutu, chacun se salue entre quelques « frequency is in use ».

En tournant mon VFO je retrouve 5V7BR quelques kilohertz plus haut. Il appelle CQ, je suis le seul à lui répondre. Et puis..

IK7BPV  14120.0 5V7BR  OP. ROBERT CQ      0606 12 Sep 2007

On fait notre QSO en français, puis Robert, à qui j’annonce qu’il a été spotté à nouveau, passe QRT.

Ces deux spots, non seulement n’auront servi à rien (ils n’auront permis à aucune station de réaliser de contact) mais en plus auront « tout cassé ».

A entendre sur l’air une démonstration aussi flagrante, ou à lire ce qu’en pensent certaines stations DX, il semble évident que le cluster peut rapidement se transformer en un outil tyrannique lorsque les moindres passages sur l’air d’un DX lui donnent droit à un déferlement d’excités, qu’il lui est impossible de faire un QSO paisible.

On lit souvent ici ou là des conseils sur une bonne utilisation du cluster: Ne pas spotter n’importe quoi, principalement. Il faudrait insister aussi sur « et pas n’importe comment ».

Mis à part les cas des contests ou des expés, je me suis imposé, depuis quelques temps, de demander au DX s’il souhaite être spotté avant de le faire. La réponse est généralement « non ». A méditer..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.