La voix de son maître

Vous faites un article comme celui-ci, et Onlineradio reste muet, eux pourtant si prompt à colporter ce genre de choses.

Qui les gens d’Onlineradio protègent-ils ?

Une association décide (enfin!) d’attaquer de front l’administration pour défendre nos droits, Onlineradio s’en prend à elle (et se prend les pieds dans le tapis)

Qui les gens d’Onlineradio protègent-t-ils ?

Dans ce dernier cas, les gens du DR@F l’ont bien compris, et qualifient Onlineradio de « collabos »…

Je pense qu’ils ont raison et j’arrive à la même conclusion de Guillaume F8ARR dans son dernier article.

Pour parler clairement:

La milice d’Onlineradio est animée par des gens qui, sous couvert d’anonymat:

  • Détruisent et salissent le REFU tant qu’ils le peuvent, parce qu’ils sont à l’URC
  • Découragent toute contestation de l’action de l’administration, parce qu’ils sont copains avec Monsieur D.

Lorsque le but d’un article d’Onlineradio vous échappe, relisez-le avec cette grille de lecture. Les choses deviennent limpides n’est-ce pas ?

3 réponses sur « La voix de son maître »

Tout est dit. Heureux de constater que nous sommes de plus en plus nombreux à faire preuve de lucidité…
Online est devenu (avec ou sans la complicité de ses créateurs) un outil aux mains d’une personne qui souhaite manipuler la communauté. Rancoeur, désir de toute puissance? Je ne suis pas psy mais au point où nous en sommes des limites ont été dépassées démontrant que le maître se pense intouchable…
Gageons que dans quelques mois la source d’information se taira comme par enchantement et que les radioamateurs connaîtront un traitement normal.

on ne nous dit pas tout?

Onlineradio serait la vitrine cachée de l’URC et de deux limes.

on ne nous dit pas tout?

Tout d’un coup j’ai un doute, le blocage du 7 MHz ne serait pas le fruit du REF-U?

Répondre à F6HQY Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.