Catégories
radioamateur Trafic

Efficacité du skimmer

(Cliquez sur l’image pour l’afficher en grand)

Image un peu ancienne mais très bonne démonstration du fonctionnement du skimmer dans un pileup.

Nous sommes sur 40m. Le DX (5M2TT) est sur 7023, et le pileup au-dessus comme vous le voyez. Les fréquences sont indiquées dans la réglette verticale. Par exemple F8BJI (salut Jean-Paul) appelle vers 7031.

En bas, le skimmer affiche le texte décodé du DX:

G0B ?

G0BNR est un peu en dessous de 7029. Il répond (j’imagine)

Le DX lui envoie son report (affiché en bas): G0BNR 5NN

G0BNR envoie lui aussi 5NN, et là le skimmer affiche un gros 5NN rouge en face de G0BNR.

TU 5M2TT UP

A ce moment, vous savez donc précisément à quel endroit du pileup écoute le DX. Vous filez sur 7028,9 et vous appelez, et vous avez de fortes chances de passer.

Et si ça ne passe pas du premier coup, continuez à observer: Les 5NN rouge vont vous montrer comment le DX se promène dans le split. Il monte, il descend, de combien ? Un peu d’anticipation et vous y arriverez.

Ou bien le DX va n’importe où au pif ? Dans ce cas, allez sur 7026,6 ou 7027,1 par exemple, il y a de beaux « trous ».

Voila.. Avec le skimmer, vous suivez le pileup visuellement !

8 réponses sur « Efficacité du skimmer »

Skimmer, ou comment le PC remplace l’oreille et le manip’…

– Je clique avec ma souris pour glisser la réglette dans le joli trou du split, ce qui règle directement mon transceiver à cette fréquence
– j’appuye sur F1 pour passer mon call
– j’appuye sur F2 pour passer « 5nn TU »
– j’appuye sur F3 pour envoyer mon e-QSL dans la foulée

Et voilà….

Je suis sûrement « vieille école », mais ça ne laisse plus vraiment de place à ceux qui savent « écouter » et qui , par exemple, n’ont pas de PC dans le shack (il y en a encore, sisi !!).
Tu me diras que Skimmer peut aider à réguler le pile-up , à augmenter le nombre de QSO’s d’une expé et donc à fournir une chance aux « small pistols » de passer et d’accrocher ce DX.
Oui, mais le pire, c’est que ça déborde dans d’autres modes (SSB par ex) où certains OM frustrés de ne pas être dans le log en 5min rendent le pile-up impossible (PP0T ?).

A quand le skimmer SSB?

Certes, il faut vivre avec son temps, mais c’est quand même symptomatique d’une société de consommation où tout doit aller vite….rentabilité, quand tu nous tiens.

Vaste débat 🙂

Ronan, F8AFC

L’avantage du radioamateurisme c’est qu’il y a de la place pour tous , « vielle école » ou « modernes », et parfois ce sont les même OM qui passent de l’une à l’autre par plaisir.

Chez moi, ça se passe comme tu le décris, sauf que c’est F4 pour mon call et F5 pour le 5NN. Et ce n’est qu’une partie de l’automatisation.

L’important est d’assumer ses choix:

– Je ne connais pas la CW, et tous mes QSO CW se font avec une aide au décodage. Il serait facile de jouer le « kakou du pileup » avec ce genre d’aide, et de faire croire qu’on est un as du code morse. Perso, je préfère annoncer la couleur, même si cela conduit quelques aigris à me traiter de cibistos. Je n’ai même pas de manip à la station.

– Du côté « vieille école », il faut assumer ses choix aussi: Chaque pileup, chaque contest, sont des compétitions. Si l’on choisit de s’auto-handicaper pour des raisons philosophiques, il ne faut pas après aller réclamer l’égalité. On peut décoder au skimmer ou à l’oreille, logguer sur PC ou sur papier, chercher le DX ou le multi sur le cluster ou sur le skimmer ou en tournant le VFO etc etc etc.. L’important est de faire ses choix en pesant la priorité qu’on accord à tel aspect.

Pour finir, une considération « morsique »: Je n’ai jamais appris le morse. Depuis quelques années, je trafique en CW pour les besoins du DX. Les « aides au décodage » m’ont permis d’aller voir à quoi ressemblait la CW, et aujourd’hui c’est un mode dans lequel je prends incontestablement plus de plaisir à trafiquer que la SSB. J’y effectue la majorité de mes QSO. A force, la musique rentre dans mes oreilles. Aujourd’hui, je n’ai plus besoin de décodage pour mener à bien un QSO de pileup (comprendre les signaux de base qui permettront de m’y retrouver: QRZ, UP, ?, TU, 5NN, mon call, les continents, AGN etc etc.. Je suis également capable de « dire » en morse un texte que j’ai sous les yeux. Je suis en train d’apprendre la CW « sur le tas » quoi.

Hello Laurent,
Te bile pas, tu fais partie de ces opérateurs qui savent écouter, et ma remarque était d’ordre bien général 🙂
Moi aussi j’assume mes choix, et il n’y a que les **** qui ne changent pas d’avis. Je ne dis pas que je n’y viendrai jamais, mais qu’en ce moment, j’préfère me la jouer comme ça., voilà Combien de spots et de DX j’ai pu faire avant le moindre spot sur le cluster, un pur plaisir, surtout quand tu entends la meute après ton spot, HI. Car quand spotté, c’est très souvent trop tard. Mais ça prend du temps, faut tourner le VFO, écouter, saisir sa chance. Une certaine vision de la radio quoi. Je regarde le cluster aussi (comme tout le monde),
Tu sais, tant que ces différentes manières de trafiquer se cotoyent sans pb, je suis bien d’accord avec toi, c’est plutôt cool. C’est le jour où certaines pratiques dérivent trop qu’on se dit « comment c’était « avant ».
Tant que ça reste des aides au trafic, après tout, si on peut avoir un coup de main, pourquoi pas. Ce n’est que quand ça devient la seule façon de trafiquer que c’est limite. Pas de PC = Pas de radio…..
GL dans les pile-ups !!!!!!

Oups, mauvaise manip (j’ai pas tout à fait terminé..)
Comme quoi, j’suis pas encore près pour Skimmer, HI.

Faut juste éviter les dérives de ce genre d’outils d’aide dans le trafic de « tous les jours ». Pile-up, contests, local, etc, chacun voit midi à sa porte. Ca doit, selon moi, reste une facette seulement du trafic. Et y’en a plein d’autres. Mais pas mal de gens veulent tout et tout de suite, et ce genre d’outils n’aide pas à tempérer leur caractère « rentabilité »….au détriment du trafic sur l’air, on le voit de plus en plus dans les « pile-ups » par exemple (mais du cou là, c’est moi qui dérive !)

N’empêche que c’est bleuffant ce genre d’outil…et même la meilleure oreille ne peut rivaliser avec ça. A quand Skimmer SSB alors ? 🙂

73 Laurent, bons DX !!!!!!
Ronan

Hummm et bof… La radio c’est d’abord du plaisir. Et il est où le plaisir à regarder un logiciel faire ton boulot et remplacer ton imagination ? Rien à voir avec ancien ou nouveau à on avis.
C’est exactement la même chose qu’entre un livre et la télé. Le premier te permet d’imaginer les personnages, les scènes et l’environnement, ça fait marcher ton cerveau ; la seconde te mâche le boulot et te donne SA vision d’un évènement, ça fait marcher tes yeux.
A part pour l’exercice de développement, le test par curiosité, c’est le genre de truc que je rangerai bien gentiment dans la collection de logiciels qui ne servent pas la radio. A ranger avec les cluster et alertent du même genre. Trop d’informatique tue la radio. Et bien loin du débat, ancien, nouveau.

En parlant de handicap, ce sont ceux qui utilisent des prothèses qui sont handicapés, pas les autres. Ne renverse pas les rôles 🙂

73 et bon skimmer,
Philippe
PS : BTW, ta carte son est saturée sur ton exemple.

Salut Philippe

Je suis d’accord avec toi en ce qui concerne la télé. Enfin, j’imagine, parce que je n’ai pas de TV (http://www.ferracci.org/?p=331).

Le skimmer permet deux choses, et ceux qui ne l’ont jamais utilisé ont parfois tendance à les confondre:
– Décoder la CW à la place de l’opérateur
– Apporter une nouvelle dimension au trafic en CW

Pour le premier aspect, je conviens qu’il n’a rien de très palpitant ni de très novateur (CWget fait ça depuis longtemps). Il n’est qu’utilitaire, et encore, uniquement pour les mauvais élèves comme moi qui n’ont jamais appris le code morse.

Le second est le plus important, mais il faut en faire l’expérience. Il ne faut pas dire que le skimmer « fait le boulot de l »opérateur », parce qu’aucun opérateur n’est capable de faire ce boulot. Trouve par exemple un opérateur capable de te sortir à la volée une cinquantaine d’indicatifs dans un pileup de 10kHz. Ou bien un opérateur capable d’entendre un CQ à 10kHz au dessus alors qu’il est déjà en QSO. Le skimmer va au-delà des capacités humaines, c’est sans doute ce qui fait peur, mais c’est aussi ce qui est fascinant.

Mon propos en parlant de handicap visait ceux qui, connaissant les outils actuels comme le skimmer, refusent de s’en servir (choix qui leur appartient) puis qui viennent ensuite reprocher aux autres braves gens d’avoir pris une autre route qu’eux. Un peu comme si je me pointais aux 24h du Mans avec un 103 et que je vienne pleurnicher que « les méchants y ont tous des grosses motos ».

Il est parfaitement honorable de ne pas vouloir utiliser de skimmer. Mais il est parfaitement honorable aussi d’en utiliser pour en tirer avantage, ce qui est le but.

NB: La carte son n’est pas saturée. Ce que l’on voit ce sont des key-clics et autre joyeusetés. Juste que comme j’ai une bonne antenne, je reçois de gros signaux 😉

Salut Laurent,

Skimmer fait tout de même le boulot de décodage et de visibilité à la place de l’opérateur.

Combien de fois on peut tomber sur un pile-up et être obligé d’attendre et de jouer avec les filtres et/ou le DSP pour sortir le DX alors que c’est la foire tout autour ? Là, c’est un soft qui me le donne de la même manière que si je vais consulter le Cluster pour savoir qui est le DX.

Aucun intérêt à mon sens.

Ensuite, pour faire le contact, il suffit de regarder les indicatifs que prend le DX pour appeler sur la bonne fréquence. Et avec un pylône, une beam, un ampli, un keyer électronique qui balance l’indicatif et le 599 TU à la place de la clé, elle est où la difficulté ?

De mon côté, je ne me plains de rien. Je dis juste qu’il n’y a aucun intérêt, avec la technologie de nos appareils aujourd’hui, d’en rajouter dans la facilité.

Un appareil comme le K3 seul, avec 10W et un dipôle à bonne hauteur on peut dire qu’il y a du travail. Arrivé à 250 pays, tu ajoutes le second récepteur pour aider dans les pile-up d’expé, cela devrait suffire. Tu ajoutes enfin l’ampli interne de 100W et tu entres à l’Honor Roll 🙂 Cela ressemble plus à une progression logique.

Ah, oui… avec ça on mettra un peu pus d’un cycle pour taper le Top HR.

Chacun prend son plaisir où il le trouve bien entendu, mais il serait bien que l’on se souvienne de temps en temps de la première phrase du Code du Radioamateur :

Le radioamateur est prévenant… Il n’utilise jamais délibérément les ondes de manière à amoindrir le plaisir des autres.

Pour ma part, je ne concoure pas au 24H avec ma 103. Le jour où on ferra des catégories tangibles au DXCC je reprendrai ça sérieusement.

En attendant, en discutant avec un ami radioamateur il y a quelques jours, nous en étions à souhaiter que le DXCC soit abolit pour que le DX et les contacts lointains retrouvent un sens.

Bonne chance pour le Marathon (j’espère que tu as lu W9KNI dans le texte, c’est souvent mieux qu’un ampli pour passer dans un pile-up 😉

73,
Philippe
NB : pour la carte son, si les signaux des DX’er sont aussi pourris, je comprends que cela n’en amuse plus certains.

Hé bien Philippe, je te le dis officiellement: Si tu veux faire du DX avec 10w et un dipole, c’est ton choix, et cela ne me gène pas !

Quant à la logique qui voudrait que « abolir le DXCC » (qui remonte quand même à 1938) permette que « le DX et les contacts lointains retrouvent un sens », je la trouve très peu logique.

Ceci dit, le but de cet article était de montrer comment fonctionnait le skimmer, pas de philosopher sur le DX (ce que j’aurai plaisir à faire, ceci dit, un de ces jours si j’ai le plaisir de te croiser de visu).

Le skimmer est un outil novateur, qui ouvre des possibilités nouvelles qu’un opérateur, fut-il excellent, ne peut avoir. En sa qualité d’outil novateur, il m’intéresse, donc j’essaye, je découvre, et je partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.