Catégories
radioamateur Station

TL922 saison 2

Je vous avais informé il y a déjà longtemps (en septembre 2011 !) de la panne de mon TL922 (et accessoirement du test de ses tubes).

Hé bien ce n’est que cette semaine que le TL922 est revenu à la maison ! En effet, suite à la panne j’avais changé les tubes bien sur, mais je voulais profiter de l’occasion pour apporter quelques modifications à mon vénérable ampli. Ces modifs m’avaient demandé pas mal de travail et, une fois terminées… ben ça marchait pas… j’avais localisé le problème au niveau de la Haute Tension, et comme c’est une partie pour laquelle je ne suis absolument pas équipé, j’étais un peu coincé.

Finalement, c’est grâce à l’aide amicale de F1TE que l’ampli est enfin redevenu actif. Merci Lucien d’avoir débuggé mes erreurs !

Voici une rapide description des travaux réalisés. C’est assez ancien maintenant et je ne me souviens pas de tous les détails, mais les modifs apportées concernent:

  • Une meilleure mise à la masse des tubes
  • Un démarrage en douceur
  • Protection de la ligne HT
  • Le changement du relayage TX/RX par des relais rapides pour pouvoir trafiquer en full break-in
  • D’autres petites choses

Je n’ai rien inventé, je n’ai fait que lire quelques sites de référence sur cet ampli, comme celui de PA0FRIcelui de F4EOH, les pages de AG6K ou de W8JI .. et j’ai utilisé le travail de W7RY qui a développé quelques circuits adhoc dont une platine « QSK board » intéressante.

TL922 W7RY
La platine W7RY

Je vous donne donc la liste des modifs avec quelques photos, n’hésitez pas à me demander des détails si certains points vous intéressent.

Le résultat est probant: L’ampli fonctionne, je peux trafiquer en full break-in, la commutation est silencieuse et surtout.. LES STATIONS ME REPONDENT A NOUVEAU !

Mise à la masse

C’est simple, il suffit de relier ensemble les pinoches des grilles, et de les mettre à la masse directement.

TL922 grilles
Les grilles

Démarrage en douceur

le TL922 n’est pas pourvu de circuit de « soft start », du coup l’appel de courant est fort à la mise sous tension, ce qui stresse les composants.

J’ai installé deux choses:

Sur le primaire du transfo « filament » j’ai inséré des thermistances CL-70 qui limitent le courant d’appel.

TL922 CL-70

Une fois alimenté en BT, une platine à relais alimente ensuite le transfo HT.

TL922 soft-start
Soft start à relais

Protection de la ligne HT

Il s’agit d’insérer un fusible et une résistance dans la ligne HT, pour protéger les circuits des court-circuits plaque/grille.

TL922 fusible HT
Un fusible sur la HT

QSK

A l’origine, la commutation de l’ampli de fait par de gros relais classiques, lents et bruyants. Le but de l’opération était de les remplacer par des modèles beaucoup plus silencieux et rapides. Il y a un petit relais reed à l’entrée et un relais à vide à la sortie. Les deux ont des temps de commutation <2ms.

TL922 QSK

Divers

Remplacement des capas HT (par précaution, celles d’origine devaient commencer à vieillir). Les capas modernes sont plus petites que celles d’origine, je ne savais pas comment les faire tenir en place dans le bloc plastique qui sert de « bloc de capas », c’est Lucien F1TE qui a eu la bonne idée de les entourer de scotch pour augmenter leur diamètre.

TL922 capas
TL922

Remplacement des petites loupiotes d’origine par des LEDs.

TL922 fiches N

Remplacement des socles PL par des N (c’est une manie chez moi)

TL922 coaxial

Remplacement du câble coaxial d’origine, qui avait vu passer assez de watts, par du coaxial téflon.

Catégories
radioamateur Station Trafic

XV3RRC, TX5SPA, skimmer

Les journées sont fatigantes en ce moment ! On se couche tard et on se lève tôt, en espérant contacter une des nombreuses expés intéressantes. Et ce n’est pas fini !

XV3RRC, les russes en expé au Vietnam, ont terminé. J’ai réussi à les contacter sans trop de difficulté.  Je n’ai pas fait le QSO sur 40m SSB hier soir, mais je les ai eu sur 40 et 80m CW. Deux nouvelles bandes, hop !

Les opérateurs russes étaient vraiment très bons, et menaient leur pileup à la baguette avec un rythme soutenu. C’est très plaisant.

Les polonais de TX5SPA, actuellement sur les Iles Australes, marchent bien eux aussi. Je les ai eus sur 40m CW hier matin, et sur 80m CW ce matin. Un new-one. Pas la peine de se lever trop tôt, ici c’est vers 7h30 loc que c’est le mieux.

Deux points communs entre ces deux expés:

  • Elles ont une démarche très nette en ce qui concerne l’argent: Pas de sponsors, QSL gratuites, LotW rapide. Ces gens là font de la radio pour se faire plaisir, et pas pour le business. Bravo.
  • J’ai réussi à me frayer un chemin dans le log notamment grâce au Skimmer, qui me permet de voir en temps réel toutes les stations qui appellent dans le pileup. Le Skimmer montre l’endroit où il entend des « 599 » , on peut donc voir évoluer la fréquence écoutée par le DX. On voit également où sont les « trous » (morceaux de spectre dans le pileup où personne n’appelle). En se plaçant  dans un trou près de la fréquence de split, on augmente énormément ses chances d’être entendu, j’en ai fait l’expérience.

Si j’ai le temps ce WE, j’essayerai de faire une vidéo pour vous montrer ça en live. Mais j’irai peut être au salon de Millau, je ne sais pas encore..

Catégories
radioamateur Station

Installation du TM-D710E en mobile

Ça y est ! Je n’ai pas pu résister longtemps et dès le dimanche, au retour de Friedrichshafen, j’ai installé en mobile le Kenwood TM-D710 que j’y ai acheté.

J’ai du faire quelques adaptations par rapport au Yaesu FT-857 qu’il a remplacé.

Tout d’abord, le câble de contrôle est doté de deux fiches RJ-45 (8 pinoches) alors que le Yaesu utilisait des RJ-11 (6 pinoches). J’ai donc remplacé le câble précédent par un câble Ethernet.

DSCN1359

Ensuite, l’installation du micro que j’avais réalisé un peu rapidement pour le FT-857 ne me convenait pas trop: Je n’utilisais pas le câble (à spirale) fourni, mais un câble Ethernet, rigide et blanc peu pratique et pas très beau. Cette-fois ci, j’ai installé un socle Ethernet dans la boîte à gants, et je peux brancher dessus le câble micro du TM-D710.

DSCN1360

J’en ai profité pour changer d’antenne, et remplacer mon ancienne bi-bande par une autre bi-bande plus petite, mais qui aura moins de mal à entrer dans les parkings ou passer au télépéage de l’autoroute.

DSCN1362

Telle quelle, l’installation est donc complète, et je commence à découvrir les fonctions du TM-D710.

Il me reste à installer un GPS pour pouvoir être complètement actif en APRS. J’ai acquis un GPS tout petit et pas cher à Friedrichshafen, il me reste un peu de câblage à faire.

Il est dommage que l’entrée GPS du TM-D710 ne puisse se faire que sur la face avant, et que cette face avant ne fournisse pas d’alimentation au GPS ! Je vais devoir tirer un fil de plus pour l’alim, et en plus je n’avais pas de 7805 à la maison…

Catégories
radioamateur Station

Mon clavier est une légende

S’il y a des pièces pour lesquelles il ne faut pas hésiter à dépenser un peu d’argent, en informatique, c’est sans doute celles avec lesquelles nous sommes en contact. Je me rappelle le jour où, après avoir cassé ma tirelire et payé plus de 5000 Francs de l’époque, j’avais ramené chez moi un superbe moniteur Sony Trinitron de 17 pouces.

Le carton était tellement énorme qu’il entrait à peine dans mon AX K-way.

A l’époque, un moniteur cathodique de cette taille c’était le luxe, alors que la norme était à 14 ou 15 pouces. J’avais immédiatement apprécié le plaisir procuré par la qualité de ce moniteur, et je n’ai jamais regretté d’en avoir payé le prix.

Je disposai, jusqu’à récemment, d’un ensemble clavier & souris sans fil. Un truc pas cher, mais ce qui m’avait attiré était l’aspect « mince » du clavier, qui me permettait de le laisser devant mon transceiver sans pour autant gêner l’accès au VFO.

Le clavier ayant récemment rendu l’âme, je me suis mis en quête d’un remplaçant de qualité. Quand vous demandez à un vendeur un « super clavier », il vous propose des machins de l’espace avec des leds partout, voire des écrans LCD, avec 250 touches, soit 104 pour le clavier et 146 pour commander le lecteur CD, piloter Winamp, allumer la douche ou le grille-pain. Mais ces idioties mises à part, le clavier est nul. Il pèse 200g tout mouillé, il est fait pour durer 3 ans (comme le PC) et procure un toucher naze.

Comme VRAIS bons claviers, je connaissais la marque CHERRY. Il semblerait qu’il en existe d’autres, comme DAS KEYBOARD. Mais figurez-vous que LE meilleur clavier du monde, selon la critique presque unanime, c’est le IBM MODEL M… et c’est précisément celui que j’avais dans mon placard !

modelm.png

Les claviers « Model M » ont été fabriqués entre 1984 et 1996 pour accompagner les PC de la marque. Contrairement aux autres systèmes (membranes, capacitif ou dômes plastiques) les touches disposent d’un système « Buckling spring »(breveté) qui assure un toucher sans égal.

Je dois avouer que je n’étais pas très satisfait de ce clavier jusque là, principalement pour des raisons esthétiques: c’est un monstre par sa taille et par son poids (2,5kG), vous pouvez facilement vous en servir comme arme si quelqu’un vous attaque par surprise dans votre shack.

Il fait un bruit du tonnerre, lorsque vous tapez quelque chose ça s’entend de loin.

Mais maintenant que j’ai appris que mon clavier « Model M » était une légende, je le bichonne ! J’ai procédé à un nettoyage approfondi (facile d’ailleurs, car chaque touche est faite d’une « sous-touche » qui supporte un « capuchon »)(en passant, l’inscription de la lettre sur le capuchon n’est pas faite avec une décalcomanie à deux sous comme on en voit souvent, mais moulée dans la masse) et je pourrai désormais le montrer fièrement !

Mon clavier Model M date de 1990. Je ne sais pas si vous avez encore beaucoup de pièces informatiques en service qui aient plus de 18 ans ! Et si oui, c’est sans doute pour le fun (un vieil Amstrad dans un coin) mais surement pas parce qu’elles sont encore au top dans leur domaine ?

Autres temps, autres mœurs, aujourd’hui l’informatique est véritablement jetable et même IBM produit de la daube..

Catégories
radioamateur Station

K3 (suite)

Comme annoncé dans un précédent article, j’ai décidé de remplacer mon transceiver actuel (Kenwood TS-950SD) par un Elecraft K3.

Le K3 est sorti, mais Elecraft les produit à un rythme assez réduit pour le moment. A l’heure actuelle, seulement une trentaine ont été livrés, en version « kit ». Les cadences devraient accélérer (Elecraft a expliqué vouloir prendre le maximum de précautions avant de « lancer la machine ») mais je n’espère pas recevoir mon poste avant Janvier-Février 2008.

En attendant, je me contente de lire tout ce qui s’écrit au sujet du K3. Il y a quelques jours, c’était le roman-photo de NZ0R montant son K3 (c’est ce qui m’attend, mais ça n’a pas l’air sorcier !). Et ce matin, c’est un article du National Contest Journal de l’ARRL qui a assouvi mon appétit.

Extrait:
During the IARU contest, my friend Jim, W6EU, about six miles away, obliged my request to “move in on me” to test the receiver’s response to strong nearby signals. I was delighted with the results. On 40 CW, he was S9 + 50 dB but essentially inaudible at ±1 kHz. Although high band noise probably abetted this outstanding performance, the adjacent FT-1000MP suffered annoying clicks all the way to ±3 kHz despite its 4 kHz INRAD roofing filter.

Pas du genre à me faire regretter mon choix, l’article. Bonne lecture !