Tagretro

Louis Pouzin n’a pas inventé Internet, mais sans lui, il n’y aurait pas d’Internet

Croyez-le ou pas, mais si aujourd’hui nous parlons de « l’Internet » et du TCP/IP, et non de « Catenet » et du « datagramme », c’est grâce, ou à cause des PTT. C’est une longue histoire.[…]

Un article intéressant, une époque fascinante. Sur le même thème, d’ailleurs, je vous conseille « La théorie de l’information« .

Source : Louis Pouzin n’a pas inventé Internet, mais sans lui, il n’y aurait pas d’Internet

The best is the last

A lire : The best is the last

a technology often produces its best results just when it’s ready to be replaced – it’s the best it’s ever been, but it’s also the best it could ever be. (…)

 And at that last stage, they’re really, really good. Everything has been optimised and worked out and understood, and they’re fast, cheap and reliable. That’s also often the point that a new architecture comes to replace them.

Un article très intéressant de Ben Evans, qui m’a rappelé les réflexions que j’ai souvent eues à l’égard de certains transceivers décamétriques, notamment les Kenwood de la série 850/950:

Ils représentent certainement le top de la technologie analogique, mais ils ont été éclipsés par les transceivers « SDR inside » qui ont suivi.

Et quand on voit la filasse impressionnante qu’il y a dans un 950 par rapport à un K3, on comprend qu’on a changé de technologie.

 

Frêter des câbles

En voyant ces images sur le blog de F5SSK, j’ai repensé à un article humoristique que j’avais publié il y a longtemps, dans lequel je rangeais le « frettage de câbles à la ficelle paraffinée » au rang des savoir-faire oubliés.

N’empêche que ces assemblages de câbles ont de la gueule, et qu’il serait peut être amusant de ne pas oublier tout à fait ce savoir faire.

 

A quoi bon direz-vous ? Nous utilisons aujourd’hui des colliers plastiques (« rilsan ») qui permettent d’obtenir le même résultat. Pas sur. D’abord, les colliers ont davantage tendance à écraser les câbles (ce qui est gênant s’il s’agit de coaxiaux), et ne permettent pas, par exemple, de lier six câbles en un beau rectangle de 2×3 (le collier formera forcément un rond).

D’ailleurs, le frettage de câbles à l’aide de ficelle est toujours en vigueur à la NASA, comme le précise ce manuel de câblage (regardez les pages 40 et suivantes).

Vous souhaitez vous essayer à cette vénérable technique ? Pour vous aider, quelques conseils en photo ou en dessins.

Reste à trouver des fournitures ! Comme par exemple des jolis câbles avec revêtement en tissu. Regardez sur cette page, ou bien là, ou encore là. Et pour la ficelle utilisée, vous avez toute une gamme chez ce fournisseur français !

© 2019 Radioactif!

Theme by Anders NorénUp ↑