TagREF

Les z’indicatifs des z’activations

Je n’ai rien contre la voltige aérienne en général, ou son championnat du monde en particulier. Mais ce tweet du REF faisant la promotion de TM36CMVA qui m’a fait réagir hier. Je trouve ce genre de promotion déplacé de la part du REF, sur le fond et sur la forme.

Sur le fond, car la voltige aérienne, c’est sans doute très sympa, mais ça n’a pas grand chose à voir avec le radioamateurisme. Pas plus que le Tour de France , les 24 heures du Mans ou l’anniversaire de la rupture du barrage de Malpasset d’ailleurs.

Le REF me paraissait avoir saisi cette difficulté lorsque, pas un communiqué récent, il a fait la distinction entre les manifestations « radio » et celles qui n’ont pas de rapport, se plaçant un peu en retrait des secondes.

Mais après tout, c’est l’ANFR qui attribue des indicatifs, et donc qui est juge du bien-fondé des demandes (à ce sujet, il serait intéressant de connaître le taux de refus de ces demandes de la part de l’ANFR, étant précisé que, à chaque fois qu’elle accepte d’en attribuer, l’ANFR encaisse un petit cheqos…)

Sur la forme, c’est bien plus grave. Comme je n’avais expliqué dans un article en décembre 2007, la composition des indicatifs radioamateurs n’est pas laissée au libre choix de l’ANFR, puisque le RR de l’ITU en donne les règles.

La règle de composition de nos indicatifs est donc simple: Une lettre (pour B, F, G, I, K, M, N, R et W) ou deux, suivie d’UN chiffre, suivi de PAS PLUS DE QUATRE CARACTERES dont le dernier sera UNE LETTRE.

Si l’on prend l’exemple de TM36CMVA,  on a deux lettre (TM), un chiffre (3), puis CINQ CARACTERES (6CMVA), donc ce n’est pas conforme.

Et donc, quand en plus d’être d’un intérêt radio discutable, les indicatifs ne sont pas conformes, je trouve que le REF devrait s’abstenir d’en faire la publicité.

Visite à Paris

Une obligation professionnelle à Paris le Jeudi matin, c’est l’obligation d’y dormir le mercredi soir. Coup de chance, ça m’est arrivé la semaine dernière, alors que l’ARP organisait une conférence.. le mercredi soir !

Je ne connaissais l’ARP que par ses frasques anti-REF, mais j’avais constaté récemment à la lecture de sa lettre ouverte que mon point de vue et celui de F6GOX n’étaient finalement pas divergents.

Bref, après avoir flâné et mangé rue Mouffetard, je  me rends à l’ESPCI où a lieu la réunion. Dehors, un petit groupe discute QSL. Nous rentrons dans une salle confortable et après les présentations (nous sommes une quinzaine, je dirai) les intervenants exposent leurs sujets: F6FVY sur le CQ-WW-SSB depuis FY5KE, et F1VIP sur une antenne cadre utilisée par.. Saddam Hussein  !

Les sujets sont intéressants. Les antennes cadres sont plutôt une spécialité de parisien, je n’y connais pas grand chose. Pour ce qui est de FY5KE, la présentation met surtout en lumière la qualité de préparation logistique de telles opérations, nécessaire compte tenu de l’éloignement et du prix du transport.. ainsi que les qualités propres de la station, mais ça c’est une évidence (bravo à F5HRY pour son « serveur de beverage » !)

Un petit apéritif clôture la réunion et nous permet de discuter un peu, notamment avec quelques jeunes ingénieurs ou élèves-ingénieurs geeks-wifistes venus par curiosité. Les sujets sont variés, cela va des projets de l’ARP pour la remise en service d’une grosse parabole, aux projets des jeunes d’actionner à distance les freins de caddies de supermarchés, pilotés en VLF !

Si des jeunes ingénieurs venaient par surprise à l’une de vos réunions radioamateur, pensez-vous qu’ils repartiraient en courant, affligés, ou bien curieux et avec l’envie d’approfondir la chose ? S’il fallait une preuve de la qualité de cette réunion, je pense qu’elle à chercher par là !

© 2019 Radioactif!

Theme by Anders NorénUp ↑