Commutateur d'antennes

Il y a un projet qui traîne au QRA depuis longtemps (ça n’en fait qu’un de plus, me direz-vous) et que je vais vous exposer, en espérant que vous, lecteurs, aurez la solution miracle.

Il s’agit d’installer un commutateur d’antennes, qui me permettrait d’utiliser un seul coaxial station-pylône pour alimenter plusieurs antennes au choix, avec un boîtier de commande dans la station.

Dit comme ça, vous êtes en train de sourire. Des commutateurs de ce genre, on en trouve partout !

Oui, c’est vrai. Mais avec deux inconvénients récurrents:

  • Le prix. Je trouve la plupart des montages hors de prix pour ce qu’il y a dedans (une poignée de relais, à la base)
  • Le câble de commande. Généralement, la technique de commande est assez simpliste, elle consiste à envoyer directement le jus pour commander chaque relais. Donc un câble avec un conducteur par relais. Ce qui m’oblige à tirer un câble de plus dans la gaine station-pylône existante, et ça me fatigue.

Les solutions ?

  • Un schéma pour faire le montage moi-même
  • Une source de bons relais pas chers
  • Une technique de commande un peu évoluée. L’Ameritron RCS-4, par exemple, pilote ses 4 sorties (ce n’est pas beaucoup, 4) en utilisant +15V, -15V, ~15V ou rien. Il les passe dans le coax, ce que je n’aime pas trop. J’ai deux fils « en trop » dans mon câble rotor, j’aimerai donc les utiliser pour cela.

Des idées ?

A lire sur ce blog...

TK/F1JKJ Passant une semaine de vacances familiales en Corse, près de Figari, à  l'occasion des vacances de la Toussaint, j'ai décidé d'emporter de quoi f...
Rétrospective 2016 Rapide retour sur l'année écoulée du point de vue radio. Cela permet au moins de mettre mes idées au clair ! Pas de QSO Sur le plan du trafic, au mo...
Protection des coax C'est sans doute une évidence pour beaucoup, mais le démontage de mes antennes m'a donné l'occasion de vérifier que cette méthode de protection des ra...
Game Over Une page est en train de se tourner: F1JKJ 2005-2015. Nous déménagerons pour Montpellier au mois d'août. D'ici là, je vais démonter toute la station...
Antennes et Arduino Les antennes directives, c'est bien, mais il faut les orienter dans la bonne direction (M. de Lapalisse n'aurait pas dit mieux) Dans quel azimuth est...

2 Comments

  1. Salut Laurent ,
    Si tu as 2 fils il faut passer à mon avis par un schéma plus complexe : il faut la tension +V pour les relais et la tension pour commander les relais donc si tu recupere la masse sur le coaxial , avec tes 2 fils ca doit etre bon .

    Comme par exemple à la sortie des Icom il y a une tension par BANDE (ou presque*) , il « suffit » de trouver le bon CI qui compare ces tensions et active une de ses sorties en fonction.

    Exemple : 0V =30m 1V=160m 2V=80m 3V=40m 5V=20/17m 6V=15m 7V=10/12m

    73 de YANN – F1NGP

  2. Et pourquoi pas passer une liaison numérique en I2C par exemple ? Avec un buffer I2C de type 82B715 pour augmenter la longueur, on besoin de SCL et SDA plus la masse du coax. Ca permet aussi de recuperer le status de l’autre coté si un relais est en panne en utilisant un driver de relais (TPL9202 de Texas par exemple ou mieux un PCA9555/PCF8575, 8 sorties et 8 entrées de controle).
    Le seul truc c’est qu’il faut programmer un petit microcontroleur pour lire un commutateur, ecrire la trame I2C, lire le status I2C et afficher le resultat. C’est aussi un peu de boulot 😉

    La carte toute faite :
    http://www.freetronics.com/products/relay8-8-channel-relay-driver-shield#.UP2a5vKGOdc

    Autre exemple :
    http://dangerousprototypes.com/2011/10/11/i2c-controled-8-relay-driver-switches-plug-in-devices/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2019 Radioactif!

Theme by Anders NorénUp ↑