Les choses que j’aurais aimé savoir en débutant

Librement traduit d’un article de K3NG.

Je n’approuve pas forcément tous les points, mais certains sont très bien vus

  • En matière d’antenne, ne raisonne pas en mètres, mais en longueur d’onde.
  • Ne te préoccupe pas de l’orientation de ton dipôle s’il est à moins d’une demi-onde du sol.
  • Dans le monde des contesteurs en multi-multi ou des DX’men « big gun », la bataille est plus souvent une bataille de comptes en banque que de compétences.
  • Tu traverseras plusieurs périodes dans ta vie de radioamateur. Ne dépense pas trop d’argent dedans tant que tu n’es pas certain d’aimer vraiment la phase dans laquelle tu es.
  • Ne détermine pas ta réussite d’après le nombre de diplômes qu’il y a sur ton mur.
  • Au début, ton argent sera mieux placé dans des antennes que dans un amplificateur. Ensuite, lorsque tu auras les meilleurs antennes que ton budget et ton emplacement permette, tu pourras songer à acheter un ampli.
  • Il y a des bons cibistes et des mauvais cibistes. Il y a plus de radioamateurs qui ont commencé par la CB que ce que tu ne crois.
  • Ne sois pas nerveux.
  • Il y a des trouducs chez les radioamateurs. Mais tu ne peux pas les identifier d’après leur licence, leur age, leur ancienneté, leur provenance, leur mode préféré, leur scolarité ou leur revenu.
  • Quand la propagation est là, même une antenne pourrie pourra faire des bons contacts. Les gens pensent alors que l’antenne pourrie est une bonne antenne. Ce n’est pas vrai.
  • La perception que les gens ont du radioamateurisme est différente de la façon dont nous nous voyons nous-mêmes. Le radioamateurisme est un hobby étrange, ésotérique, parfois archaïque, auquel les gens ne comprennent rien de rien. Bienvenue dans cette société secrète.
  • Ce n’est pas 1 ou 2dB qui vont faire la différence. Le plus important, ce sont les 50 premiers dB.
  • [Girls actually dig letters written in Morse code while you’re dating.] (traduction, quelqu’un ??)
  • Économise et achète un pylone telescopique ou basculant.
  • Six mètres.
  • Tu peux trafiquer où que tu habites. N’importe quel petit bout de métal peut être accordé avec une boîte d’accord.
  • Tu n’achèteras une quad HF qu’une seule fois.
  • Un TOS bas ne veut pas dire que l’antenne est bonne. Les charges non-rayonnantes ont un très bon TOS.
  • Pour tes débuts, ne commence pas par les relais VHF.
  • Il n’est pas très difficile de devenir un opérateur compétent. C’est écouter et apprendre que les gens trouvent difficile. Il faut que tu écoutes ce que font ceux qui réussissent.
  • Echelle à grenouille.
  • Fabrique le toi-même. Même si tu n’es pas ingénieur en électronique. Quand tu fabriques, ne t’inquiètes pas si tu ne fais pas le circuit idéal. Ne t’embêtes pas à faire des circuits imprimés, tu peux réaliser à peu près n’importe quoi « en l’air ». Expérimente. Tu apprendras davantage de tes erreurs que de tes succès.
  • Ne tombe pas amoureux d’une marque de radio.
  • Ne te limite pas à un seul mode.
  • Rejoins un club. Dans ce club, fais ce qui est sympa et qui te fais plaisir. Dès que les autres commencent à te dire ce que tu devrais faire, il est temps de partir. Quand ton investissement dans le club te semble une corvée, va-t-en. Si le club est en survie artificielle et que tu n’arrives pas à le faire revivre en trois ans, débranche la prise. Passe à autre chose et sans regret.
  • Le QRP n’est pas difficile. Cela demande de la persévérance et de la patience… et de savoir lorsqu’il est temps de passer QRO ou QSY.
  • « Life is too short » pour s’engeuler avec tenter de convaincre ceux qui disent que « life is too short for QRP ».
  • Si tu es dans un club que tu n’aimes pas, et que tu veux le quitter pour faire un club concurrent, prends une feuille et fais la liste de tout ce que tu n’aimes pas dans le club actuel. Tu auras les raisons pour lesquelles en créer un nouveau n’est pas une bonne idée.
  • Ne fais pas de la CW pour impressionner les gens.
  • Prends une adhésion à vie à l’ARRL (ou ton autre association nationale) dès que tu peux te la payer. Ne t’inquiètes pas, viendront des jours où tu seras en désaccord avec l’ARRL, mais tu économiseras quand même sur l’abonnement à la revue (et l’ARRL est sans doute la seule raison qui explique que le radioamateurisme existe encore aux US).
  • Ce n’est pas ce que tu ignores qui te gène. C’est ce que tu ne sais pas que tu ignores qui te crée des ennuis.
  • Va-t-en lorsqu’il le faut.
  • Dans le radioamateurisme, fais ce que tu aimes, et aime ce que tu fais.
  • Tu as choisi un hobby génial, pour la vie.

5 Comments

  1. [Girls actually dig letters written in Morse code while you’re dating.]
    Pas très clair pour moi non plus. Il semble que « to dig » puisse vouloir dire « aimer, apprécier ». D’où ma proposition (très libre) : « Les filles apprécient vraiment que leur amoureux leur écrive des lettres en Morse »

  2. [Girls actually dig letters written in Morse code while you’re dating.]

    J’aurais plutôt vu le « dig » dans le sens « dig out », découvrir, décrypter, et dans le sens de la phrase, décoder peut être. Qui pourrait donner :

    « Les filles décodent vraiment les lettres écrites en morse lors d’un rendez-vous »

    J’ai bien fait de pas tout traduire dans ma News sur Radioamateur.Org 🙂

  3. La bonne traduc (par une anglaise) est la suivante :

    Les filles adorent des lettres d’amour faites en code Morse

  4. Il y a quand même beaucoup de vrai dans tout ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2019 Radioactif!

Theme by Anders NorénUp ↑